Technologies avancées au temps de la Grèce Antique

L'INSA accueille une exposition d'automate à la BMC jusqu'au 24/02 créée par l’ingénieur grec Konstantinos Kotsanas. Une 20 aine d'automates sont présentés. Plusieurs visites sont programmées.

expo sur les automates

Visite libre pendant les heures d'ouvertures de la bibliothèque

Différentes visites sont programmées avec le CASI. Se renseigner auprès de Marie-Paule Voita.

Une visite nocturne aura lieu le 13/02 à 19h (20 personnes max)

Cet événement est le fruit de la collaboration entre EURINSA, la Bibliothèque Marie-Curie, le Service Culturel des Humanités ainsi que DEFKALION, association culturelle franco-hellénique de promotion de la culture grecque à Lyon qui fête ses 20 ans. Konstantinos Kotsanas, a consacré sa vie à l’étude de la technologie grecque antique. Il expose plus de 300 œuvres au musée de la technologie grecque antique et au musée d’instruments de musique de Katakolon et de l’Ancienne Olympie dans le Péloponnèse.

Cette grande collection redonne vie aux inventions sous forme de modèles fonctionnels. Le visiteur découvrira que la technologie des anciens Grecs, un peu avant la fin du monde antique, était presque identique à la technologie moderne du début des premières inventions. Les vis et écrous, les roues dentées et les règles, les poulies et les courroies, les pignons et les chaînes, les pistons et les cylindres, les contrôleurs hydrauliques et les soupapes sont quelques-unes des inventions fondamentales des anciens Grecs qui constituent aujourd’hui le fondement de notre technologie moderne. Après plus d’un millénaire, l’humanité redécouvre l’importance du legs des inventeurs grecs !

Ces legs irremplaçables, constituent aujourd’hui le fondement de notre technologie moderne. Il a fallu plus d’un millénaire pour que l’humanité puisse re-découvrir cette remarquable technologie oubliée. La découverte de cette époque, permet de mesurer combien la civilisation technologique moderne occidentale doit aux inventions grecques.

Cette exposition permet de faire un bond entre la technologie antique et les formes actuelles d’utilisation poussant ainsi à réfléchir et à extrapoler aux formes que prendraient les inventions à l’avenir, enrichies par cette expérience intemporelle.